Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

Le portage de nos bébés

Le portage, ce n’est pas un sujet sur l’allaitement nous direz-vous ... C’est vrai, mais porter son bébé simplifie tellement la vie et complète si bien l’allaitement (sans être pour autant réservé aux personnes qui allaitent) que nous avons décidé d’y consacrer un article !

Introduction

Se lancer dans l’aventure du portage

Porter son enfant tout contre soi, ne fait pas partie de notre héritage culturel occidental et pourtant... Porter son petit, que ça soit en écharpe, ou dans un autre dispositif de portage n'est pas simplement "une mode", mais bien un moyen de répondre aux besoins de son petit ainsi qu'à ceux du porteur.

Le bébé humain a grand besoin de contact physique. Etre porté tout contre maman ou papa lui permet de retrouver ses repères : toucher, odeurs, voix, fouissement ... et est très profitable à son épanouissement psychique et moteur. C'est un besoin de base de nos bébés, au même titre que l'alimentation, le sommeil et l'amour. Et il se trouve justement, que nos petits sont faits pour être portés

Le portage simplifie grandement la vie quotidienne du porteur et du reste de la famille, tout en apportant une réponse adaptée et immédiate aux besoins de son enfant (qui n’a pas besoin d’aller jusqu’aux pleurs).

Alors, faites vous confiance, faites confiance à votre bébé, laissez vous aller aux nombreux bienfaits du portage pour vous, pour votre bébé...

 

Le point de vue des anthropologues et biologistes

En 1970, le biologiste Bernhard Hassenstein (Pr de l’Institut de Biologie du comportement de Fribourg) a établi 3 catégories biologiques de jeunes animaux :

- les nidifuges (poulains, veaux, etc) : qui naissent les yeux ouverts, savent se déplacer et suivent rapidement leurs parents après leur naissance pour rester à leur contact.

- les nidicoles (chiots, chatons, oisillons, etc): qui naissent les yeux fermés, ne savent pas se déplacer seuls. La composition du lait des mammifères nidicoles est rassasiante pour de longues durées, ce qui leur permet de rester seuls au nid très calmement pendant que leurs parents vont chasser.

- Nils les portés (kangourou, humains, etc): qui naissent avec les yeux ouverts, mais ne savent pas se déplacer seuls et réclament en permanence le contact ou la présence de leurs parents. Le lait des portés est rassasiant pour de courtes durées. Ils sont doués d’un bon réflexe d'agrippement au niveau des mains et des pieds, qui leur permet de s'accrocher à leur mère:

"L'être humain a perdu sa fourrure il y a 4-5 millions d'années, lorsqu'il a quitté la forêt vierge, et qu'il s'est installé dans les savanes sèches et les steppes d'Afrique. Et malgré le temps passé depuis lors, les bébés humains naissent encore et toujours avec les mains et les pieds fermés, comme s'ils allaient s'agripper "à la fourrure" de leur mère."  Franz Renggli (Psychanalyste et psychothérapeute corporel), Basel 25.04.2001

 Une expérience réalisée sur des bébés singes par le Pr Harry Harlow décrit très bien l'importance du besoin de contact chez les portés: "Harlow inventa un appareillage ingénieux : une cage, chauffée et éclairée, dans laquelle il installa des petits singes mais aussi deux fausses mamans en grillage, dont la forme rappelait le corps d'une femelle. La première était dotée de mamelles en plastique reliées à une bouteille de lait maternel : il suffisait de les téter pour être nourri. La seconde n'offrait pas de nourriture, mais était recouverte d'une chaussette de laine cachant une résistance électrique, pour simuler le contact et la chaleur du corps de la mère. Les petits singes ne quittèrent presque pas les bras de la fausse "maman-chaussette", qui jouait le rôle de doudou, ne s'en séparant que pour aller se nourrir, et ce, le plus rapidement possible pour retrouver au plus vite "l'affection" du bout de laine" - David Servan-Schreiber d'après "The Nature of Love" de H. F. Harlow dans "American Psychologist" 13 (673-685, 1958). 

On sait aussi, par exemple, que si le bébé kangourou ne va pas immédiatement dans la poche de sa maman où il se love au chaud et tète à volonté, il ne peut survivre. Il ne sortira de cette poche qu’après avoir acquis une certaine maturité. En comparaison des autres catégories, les petits portés (en particulier, nos bébés) naissent dans un état d’inachèvement et d’immaturité cérébrale et physique. 

Pourquoi cette immaturité à la naissance ?

NaimLucie On peut se demander pourquoi les petits portés naissent si tôt, avec cette immaturité cérébrale et cette grande dépendance à la mère... Le point commun à ces deux espèces est un bassin étroit, dû à la position verticale.

Parallèlement à l’acquisition de la bipédie, le cerveau humain s’est considérablement développé, sans que le bassin de la femme se soit élargi pour autant. Pour prévenir le problème mécanique qui surviendrait alors au moment de la naissance (bassin étroit, cerveau développé), le bébé humain naît prématurément (d’environ 9 à 12 mois selon certains biologistes et anthropologues).

 Il y aurait donc toute une période de "grossesse ex utero" s’étalant sur une année, où le bébé a grand besoin de contact et de chaleur, indispensables au bon développement de son cerveau et de son être tout entier. Le portage le jour et le sommeil partagé la nuit, sous certaines conditions de sécurité, sont des façons de combler ce besoin de maturation.

 

La suite : Les bienfaits du portage

Réagir à cet article.

Page mise à jour le 06/12/2009

visites depuis le 01/01/2007