Haut
Gauche Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Centre Droit
Bas

  Allaiter et travailler, c'est possible.

J'ai eu la chance d'être suivie pendant ma grossesse par une sage-femme libérale.
Pendant ma grossesse,je ne m'étais pas vraiment posée la question sur "comment nourrir mon bébé, allaitement au sein ou biberon de lait artificiel ?".
Pendant les cours de préparation à l'accouchement, c'est tout naturellement que nous en avons discuté. Bien sûr, elle m'a tout de suite vivement conseillée de nourrir ma fille avec mon propre lait, en m'expliquant que celui- ci est l'aliment idéal pour le nourrisson: il contient des nutriments adaptés à la croissance de l'enfant, il diminue l'incidence et la gravité de nombreuses maladies, il a un effet protecteur sur le risque d'obésité de l'enfant, il diminue les risques d'allergie alimentaire...
Je voulais ce qu'il y a de mieux pour la santé de mon enfant alors me voilà lancée dans l'aventure de l'allaitement...(avec le soutien très important du papa!)
 

Aussitôt l'accouchement terminé, Lucille a eu sa première tétée dans la salle d'accouchement. Elle a eu un peu de mal au départ mais grâce à la persévérance de ma sage femme tout s'est bien déroulé. J'ai eu la chance d'être très bien conseillée et rassurée par ma sage femme. Le retour à la maison s'est bien passé, c'est essentiellement le premier mois qui a été le plus difficile surtout la nuit.
Mais après, une fois que l'allaitement est bien en place, ce n'est que du bonheur.

Quand Lucille a eu 3 mois, j'ai repris mon travail. Je me suis beaucoup documentée et renseignée pour poursuivre mon allaitement. C'est comme ça que j'ai découvert la marque de tire-lait MEDELA. Je me suis donc fait prescrire par mon médecin généraliste une ordonnance spécifiant "la location d'un tire-lait double voix électrique". Seulement 2 pharmacies dans mon département travaillent avec la marque MEDELA, j'ai donc fait 55 kms pour me procurer ce super tire-lait qui est soit dit en passant vraiment formidable (le must du must = pas du tout mal aux seins). La CPAM me rembourse la moitié de la somme demandée pour la location et le reste c'est ma mutuelle qui le rembourse (donc pour moi c'est 0 euro).
Mon employeur n'a pas trouvé d'inconvénient à ce que je tire mon lait pendant ma pause de l'après midi (20 minutes).
Donc les jours ou je travaille Lucille a une tétée matin et soir et quand je suis à la maison c'est que des tétées.
Au travail je conserve le lait dans un frigo et après pour rentrer chez moi je le transporte dans un sac isotherme avec un glaçon. J'ai aussi des sachets spécifiques pour congeler le lait maternel.

J'ai allaité exclusivement Lucille pendant 7 mois et demi, puis j'ai rajouté une compote maison avec le biberon de 16 heures (160 ml de lait maternel) .

A 9 mois j'ai décidé de remplacer la tétée de midi (210 ml) par un repas diversifié avec des légumes.

Aujourd'hui Lucille a 1 an ; elle a toujours 2 tétées matin et soir (+ une soupe 100 ml) / un repas diversifié a midi avec légumes-viande maison 230 gr (elle a toujours bon appétit et mange tous les légumes que je lui propose:poireaux,courgettes, navets,fenouil,aubergine,choux fleur,brocoli...)+ compote 100 gr / 16 h biberon 230 ml + une compote 130 gr .
Elle n' a jamais eu de lait artificiel pour l'instant...

Lucille va bien (elle a 7 dents mais elle ne me mord pas pendant la tétée), sa courbe de croissance est normale et elle a été malade une seule fois depuis sa naissance (rhinopharyngite à 8 mois) j'ai passé à travers les gastro, les otites, la bronchiolite; je me dis que ça vaut vraiment la peine...

Je ne sais pas combien de temps encore je vais allaiter....je sais que l'OMS recommande l'allaitement jusqu'au  2 ans de l'enfant, on verra bien...

En conclusion allaiter et travailler c'est possible à condition d'être motivée et bien organisée, avec de la bonne volonté tout est possible.


Vanessa, mars 2007.

 

Cliquer ici pour nous contacter.

Page mise à jour le 14/04/2007

visites depuis le 12/04/2007